Des ateliers philo à l’école

C’est lors d’un stage de Pratique Accompagnée dans la classe de ma tutrice en CM2 (Brigitte si tu passes par là !) que j’ai pu observer des ateliers philo.

Suite à ce stage je me suis documentée sur cette pratique et j’ai lu différentes parutions de Jacques Lévine, psychologue et psychanalyste français qui a fondé les Ateliers Philosophie dans les années 1990′ avec une institutrice et un IEN. Je les ai alors mis en place dans ma classe.

  • Théorie 

Lévine préconise d’être clair avec les élèves : leur dire qu’on va faire de la philosophie c’est-à-dire que nous allons réfléchir à des questions que se posent les Hommes depuis très longtemps. Expliquer également qu’ils vont devoir réfléchir dans leur tête, qu’il faut prendre son temps avant de répondre. Expliquer aussi qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. L’enseignant n’intervient pas. En effet, personne modélisante, l’enseignant risque de compromettre tout travail de tâtonnement de la pensée alors que l’objectif est d’apprendre à penser par soi-même et ce dans un souci d’horizontalité.

Il convient également de dire aux élèves qu’on est sûr qu’ils connaissent tout un tas de choses sur la vie. Que nous ne sommes pas là pour les juger, pour avoir un avis sur ce qu’ils pensent mais que nous sommes intéressés par ce que pensent les enfants.

  • Déroulement proposé
  1. Nous nous installons au coin regroupement de la classe, assis en cercle.
  2. Un élève rappelle les règles de prise de parole.
  3. J’énonce la question du jour puis je laisse un bref temps de réflexion individuelle.
  4. Je donne le bâton de parole à l’élève qui se trouve directement à ma gauche puis le bâton de parole circule d’élèves en élèves. Libre à chacun de parler ou pas.
  5. Lorsque le bâton de parole revient en mes mains, je synthétise ce qui a été dit (il vous faudra prendre des notes).
  6. Je redonne la question philo puis nous refaisons un deuxième tour de parole.
  7. Nous refaisons une synthèse.
  8. Les élèves regagnent leur place, j’écris la question du jour au tableau puis je laisse 5 minutes pour que les élèves qui le souhaite écrivent quelque chose au sujet de l’atelier philo.

Je le fais en grand groupe pour permettre une co-construction de la pensée même s’il est possible de le faire en demi-classe. Le bâton de parole (ou un micro) est indispensable pour gérer les prises de parole.

  • Les règles de prise de parole :

On ne peut parler que lorsqu’un a le bâton de parole entre les mains.
On ne coupe pas la parole.
On n’est pas obligé de parler.
On peut parler autant qu’un veut.

  • Ateliers Philos et textes officiels
Programmes Langage oral :Participer à un échange : questionner, apporter des réponses, écouter et donner un point de vue en respectant les règles de la communication.ICM :
- Découvrir les principes de la morale.
- Approfondir l’usage des règles de vie collective
SCCC - Participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de communication.- S’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié.
  • Ressources

Vous trouverez un article de Lévine sur les fondements et la théorie, une fiche pour le suivi des ateliers ainsi qu’une fiche d’observation des élèves. De temps en temps j’observais un ou deux élèves et notais leur attitude pendant ce temps.

éval suivi théorie

 

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

1$s commentaires sur “Des ateliers philo à l’école

  1. chloé avec un h dit :

    J’ai testé les ateliers philo en maternelle cette année :) C’était chouette, même si les élèves ne vont pas aussi loin que ceux de cm2 ;)

    Il y a un manuel chez Retz, très intéressant : Les ateliers philo de la MS au CE1 !

  2. Julie dit :

    Merci pour tes partages ! :)

    Combien de temps dure un atelier philo généralement ? Quel(le) thème/question as tu déjà aborder cette année avec ta classe ?

    • Bonjour Julie,

      En général l’atelier dure une quinzaine/vingtaine de minutes en comptant le temps d’installation.
      Cette année nous avons fait :
      - Apprendre, est-ce que c’est difficile ?
      - A quoi ça sert de s’excuser ?
      - Est-ce que quand on se trompe ça veut dire qu’on est bête ?
      - Pourquoi on ne peut pas toujours faire ce qu’on veut ?
      C’est en lien avec les problématiques de ma classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>