La gestion du bruit

Je partage avec vous un petit outil tout simple mais dont je me suis servie toute l’année et qui a très (très) bien fonctionné.

Il s’agit de jetons à fixer au tableau. Ils indiquent le niveau sonore toléré en fonction de l’activité et du dispositif de travail. Avant de lancer les élèves sur une tâche je leur rappelle systématiquement : « Quand je travaille en groupe, je chuchote », « Quand je travaille tout seul, je travaille en silence » et c’est un élève qui vient fixer le jeton au tableau. Au moindre « débordement » je leur fais rappeler dans quelles conditions nous devons travailler. Ce n’est ni un outil révolutionnaire ni un outil magique (le silence ne s’impose pas parce qu’il y a le jeton au tableau, c’est certain ! ) mais  ça marche bien !

Lire la suite

Ceintures du comportement

Dans ma classe et dans l’école, nous avons opté pour le système de ceintures du comportement.

  • Principe et mise en place

Tout élève, même hors ceinture a des droits. C’est ce que l’on appelle « Les droits fondamentaux des élèves ». Personne ne peut leur ôter. En revanche, il y a les actes punis par la loi qui sont sanctionnés d’une croix rouge. Et ensuite nous avons les ceintures ! Au début de l’année tout le monde commence ceinture blanche puis les élèves gravissent les échelons (ou pas …). J’utilise des pinces à linge au nom des élèves que je fixe sur les pancartes.

Le principe est basé sur l’acquisition de droit dans la classe et dans l’école. Les bons comportements (effort particulier, acte de bienveillance envers un camarade, prise d’initiative dans la classe, … La croix verte annule une croix noire. Les « mauvais » actes sont sanctionnés d’une croix noire. Au-delà d’un certain nombre de croix noires dans la semaine, l’élève descend d’une ceinture. En revanche, peu ou pas de croix noire permet à l’élève de monter de ceinture et donc de gagner des droits. Pour les actes graves, ceux qui sont sanctionnés par la loi, l’élève est sanctionné par une croix rouge qui a pour conséquence de descendre directement à la ceinture blanche. Chaque enseignant est libre d’appliquer la sanction qui s’impose en plus : lettre d’excuse, réparation, …

Lorsque l’élève arrive « ceinture noire », le petit bonus : piocher un joker !

Lire la suite