Coup de coeur : « Scritch scratch dip clapote ! » de Kitty Crowther

J’inaugure une nouvelle rubrique sur CartableLiberty avec cet article ! Nous aimons énormément les albums de littérature de jeunesse et prenons plaisir à flâner dans les librairies, salons du livre, bibliothèques, … à la recherche de petites perles.

Nous avons donc décidé de mettre régulièrement à l’honneur nos trouvailles. Ces articles n’auront pas pour vocation de fournir des exploitations utilisables telles quelles en classe mais plutôt de faire découvrir ou redécouvrir des ouvrages, proposer des pistes d’utilisation, des réseaux possibles, des liens vers le travail d’autres collègues, …

Scritch scratch dip clapote — 1è de couv

Résumé

Comme chaque soir, la nuit se couche sur l’étang. Et, comme chaque soir, Jérôme a peur. Papa lui lit une belle histoire puis l’embrasse. Maman vient lui faire un dernier câlin.
Jérôme se retrouve seul dans sa chambre. Tout seul dans son lit, tout seul dans son coeur.

Je crois que j’ai entendu un bruit …
Qui fait « scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?

Public visé

Cet album s’adresse essentiellement aux élèves de cycle 2. Il fait d’ailleurs partie de la liste de référence du MEN.

  • En GS pour une lecture collective.
  • En CP pour une lecture guidée par l’enseignant.
  • En CE1 pour une lecture autonome.

Thèmes

  • La peur de la nuit
  • La confiance en soi
  • Le soir
  • L’endormissement
  • La relation aux parents, au père particulièrement.

J’aime parce que …

J’aime cet album parce qu’il traite de façon poétique des craintes des élèves : la peur du noir, du soir, les difficultés et les rituels d’endormissement, les fantasmes, … La structure de l’album permet aisément de faire émettre des hypothèses aux élèves et peut facilement être découpé en épisodes pour une exploitation en classe. Le lexique utilisé est simple mais précis (un travail sur le champ lexical du sommeil peut être intéressant à mener avec les plus grands). J’aime également la façon dont sont traitées les relations parents-enfants qui, même si elles sont stéréotypées, sont intéressantes à étudier et à mettre en perspective dans d’autres albums.

Le lien texte-image

Les illustrations sont réalisées au crayon de couleur par l’auteur. Kitty Crowther alterne petites et grandes vignettes ce qui confère une harmonie à l’album. Les illustrations correspondent au texte, sans détails superflus.

Les illustrations peuvent illustrer les pensées cauchemardesques de Jérôme, telles qu’il les ressent.

Exploitations pédagogiques et/ou pistes de réflexion

  • Un questionnaire en ligne ici.
  • Une fiche de présentation .
  • Des pistes de travail pour des MS/GS par là.
  • Des pistes de réflexion poussées et une analyse fine par ici.

 

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+